Le temps passe si vite. Mais il y a toujours ces petites pauses dans le temps qui nous rappellent ce qu’on a été.

Que gardons-nous de cette époque? Comment nous construisons-nous avec elle? Sommes-nous plutôt éloignés de ces années-là?

J’aime beaucoup peindre des personnes ensemble. Cela a été ma grande révélation pendant ce voyage sur mon carnet de dessin.

Et pourtant, je me suis toujours sentie plus en sécurité lorsque je peins des portraits. Les traits sont alors plus simples à reproduire. Les marches ne sont pour moi pas aussi hautes que lorsque je peins des personnes ensemble, je dois faire attention aux expressions de chacun et à l’ambiance générale du groupe.

Mais quand je navigue dans l’inconfort de faire quelque chose de nouveau, je suis toujours satisfaite du résultat. Heureuse d’être allée au bout de mon objectif « difficile ».

La créativité nous amène dans un monde inconnu mais lumineux . C’est donc à nous de la suivre avec confiance, même si on ne connait pas encore la destination. Cela nécessite pour nous d’apprendre à dialoguer avec nos peurs et nos doutes, donc de ne surtout pas les fuir.

Plus je peins, plus j’apprends à définir cette destination pour moi-même. C’est un endroit oû je suis pleinement connectée à moi-même. C’est une place dans laquelle je trouve des réponses à mes questions intérieures. C’est un endroit de liberté dans lequel je parle ma propre langue tout en me sachant comprise. C’est un lieu où je redeviens la petite fille que j’ai été, en pleine possession de ses rêves et de ses talents.

C’est ce monde là que j’ai la chance de côtoyer tous les jours. J’ai des doutes, des peurs, mais je ne les considère plus comme des ennemies, mais comme des compagnons qui m’amèneront dans ce lieu où je veux être

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :