wp-1638015396926

Jour 7

Je suis heureuse de venir ici poster mes dessins et je me dis souvent que je devrais venir plus. Mais je prends ce temps pour peindre sans oublier ce blog qui m’est précieux.

J’ai commencé il y a quelques jours mon carnet de dessin. Mon objectif était de faire face à toutes ces émotions qui viennent lorsque je me mets au travail. On parle beaucoup de l’oeuvre de l’artiste. Mais on oublie tous ces challenges auxquels il doit faire face, avant que son œuvre ne soit terminée, et tout ce que son cerveau lui raconte sur l’oeuvre qu’il est entrain de faire et sur lui-même en tant qu’artiste et en tant que personne.

Je voulais donc faire un peu plus attention à mon propre envers du décor, mes coulisses privées qui m’ont souvent amenée à faire des choses satisfaisantes à mes yeux ou parfois m’ont conduite à tout simplement abandonner. Avec tout le dialogue interne qui arrive après.

J’ai donc voulu me challenger. Et m’écouter. J’ai choisi de peindre des choses que je ne peins pas souvent ( comme plusieurs personnes ensemble) juste pour m’analyser et apprendre à accueillir toutes les émotions qui arrivent.

Il s’agit pour moi de peindre en pleine confiance (ou conscience) afin d’être authentique dans mes réalisations.

J’apprends beaucoup de mon carnet de dessin:

La première chose, c’est que plus je peins , plus je suis inspirée à peindre de nouvelles choses.

Je suis davantage consciente de mon dialogue intérieure.

J’apprends à être bienveillante avec moi-même.

J’apprends à terminer la page que j’ai commencée. Je ne la saute pas même si je pense qu’elle est trop compliquée, même si je suis tentée de ne pas la finir. Lorsque le croquis est fait, je le termine avant d’aller à la page suivante…

Je vais vers de nouvelles pratiques comme le collage. Et je m’amuse à faire ce que j’aime.

Mon style s’affine et je m’attache à ma propre voix artistique qui me permet de me connaitre tous les jours d’avantage….

Il n’y a donc que du positif pour l’instant. Les doutes sont toujours là, mais j’apprends à mieux les gérer, et à développer une meilleure connection avec moi-même.

Ma newsletter,

Pour en connaitre davantage sur mes coulisses et les collections à venir...

IMG_20211020_143957_482

Prendre confiance

J’ai toujours souhaité peindre au pastel. J’ai toujours pensé que peindre au pastel rendrait mes portraits plus expressifs, et que cela serait parfait pour les cheveux de mes modèles.

J’ai essayé un jour et je n’y suis pas arrivé. Mais je me suis promis que je réessayerai . J’ai continué pendant ce temps à peindre à l’aquarelle.

Mais la confiance d’un artiste vient avec la pratique de son art . Il a moins peur de faire des erreurs, même si la peur est toujours là. Il a plus confiance en son modèle pour écouter ce qu’il a à lui dire et il comprend mieux que l’art est l’expression d’une émotions, d’une inspiration.

L’artiste s’exprime grâce à son art de la manière la plus authentique possible . Alors peut-il mal faire son art? J’ai fait mon cheminement dans toutes ces réflexions et j’ai décidé de reprendre mes bâtons de pastel. Ils donnent de la couleur à mes émotions et grâce à eux, je me sens authentique dans ce que je partage ici.

Faire de l’art me donne une infinité de moyens de m’exprimer. Et ce, dans l’amour, la bienveillance et le partage.

Quelques photos de mon processus créatif du tableau Für Elise

Für Elise , oil pastel on paper.

Je suis sur Instagram : artbyvenessayatch