IMG_20210907_221739_097.webp

Soulart

J’ai besoin d’espace pour poser mon âme parfois troublé.

J’ai trouvé des pinceaux et je l’ai allégée.

Aujourd’hui,elle est maintenant légère comme une plume.

Mais s’alourdit souvent au gré de ses tourments.

Alors je peins encore plus…

Je souris encore plus…

Et je donne un peu plus…

Pour recevoir un peu plus…

D’abondance.

Ma newsletter,

Pour en connaitre davantage sur mes coulisses et les collections à venir...

20210731_074000.jpg

Promise

I promise you to handle your heart with care and treasure it with love.

Oil pastel on mini canva

Ma newsletter,

Pour en connaitre davantage sur mes coulisses et les collections à venir...


20210730_221940.jpg

Bantu knot

Représenter une femme en bantu knot est une manière pour moi de retourner en enfance et dans le pays de mes parents et de mes ancêtres ( le Cameroun)

Les bantu knot symbolisent bien mes origines. Les femmes se coiffaient ainsi pour assouplir leurs cheveux et les faire boucler. Ça donnait ensuite des cheveux abondants et soyeux. Et de jolies coiffures ensuite.

Il m’arrive de me coiffer ainsi parfois. Juste pour penser à ma grand-mère, ma mère, mes tantes , des femmes courageuses que je voyais enfant, portant cette coiffure qu’elles se faisaient toutes seules.

Ma newsletter,

Pour en connaitre davantage sur mes coulisses et les collections à venir...

wp-1615840141704.jpg

La clé du bonheur

J’aime La Nature,

Et sa belle parure

qui change avec le temps.

La Nature accueillit mon cri

lorsque je naquis

Elle chanta à son tour:

« Une nouvelle amie voit le jour! »

La Nature est ma deuxième mère.

Comme la première,

elle essuie mes larmes

et transforme grâce à ses armes

mes élans de tristesse

en moment d’allégresse.

Comment faire pour te ressembler, lui-ai demandé?

Comment faire pour vivre dans l’abondance comme toi?, l’ai-je questionné.

Quel est ton secret? Dis le moi, l’ai-je supplié?

Je suis conscient que tout le monde ne m’aime pas autant que toi.

m’a-t-elle simplement répondu.

Mais sais-tu quoi?

je ne m’en inquiète pas,

je ne m’en soucie pas.

je ne doute pas .

Parce qu’il y a tant de beauté autour de moi.

Voici mon secret, Venessa

Serre le bien fort dans ton cœur.

Crois-moi, c’est la clé du bonheur.


Partager si vous aimez 🙂

La clé du bonheur Cliquez pour tweeter
plantes.jpg

Cultiver son jardin

aquarelle de mon carnet de dessin

Lorsqu’elle m’a confié ses plantes, elles étaient presque mortes.

Elle m’a expliqué qu’elle n’a pas la main verte et que de toute façon,

Elle était trop occupée

Elle n’avait jamais eu le temps de prendre soin de son jardin.

j’ai souri sans oser lui avouer que moi,

je ne cessais de m’occuper du mien.

J’y travaillais le jour.

et montais la garde la nuit.

j’ai pris ses plantes mourantes et les ai accueillies,

comme je le fais avec les miennes.

Bienvenue leur ai-je dit! N’ayez crainte. Ici, vous reprendrez vie…

j’ai commencé par leurs racines, et les ai nettoyées.

J’ai enlevé leur vieille terre et l’ai remplacée par celle de mon jardin, plus fertile.

J’ai coupé leurs feuilles jaunies, pour qu’il en pousse de nouvelles.

Je les ai exposées à la lumière, pour qu’elles puissent voir celle à l’interieur d’elles.

Puis leur ai donné de l’eau, pour qu’elles ne manquent de rien.

Elles étaient pour moi importantes, comme toutes mes autres plantes.

j’ai veillé sur elles, j’ai été patiente et surtout bienveillante.

« Prenez tout votre temps et ayez confiance !  »

Tous les jours , Je les encourageais.

Tous les jours, Je traquais les mauvaises herbes.

Tous les jours, je les félicitais.

Ainsi, des petites feuilles ont fait leur apparition.

Mes plantes ont grandi au point de faire des petits.

C’est avec l’un deux que j’ai revu mon amie.

Voici le bébé d’une de tes plantes, lui ai-je annoncé.

Elles sont en parfaite santé.

il est temps que je prenne le temps, m’a-t-elle simplement confié.

et que je retourne dans mon jardin

pour en prendre soin.



Partager si vous aimez 🙂

Cultiver son jardin Cliquez pour tweeter