un arbre à l'aquarelle

Arbres de printemps

C’est le printemps!

Mes arbres que je voyais bleus sont devenus roses.

Roses comme des bonbons , rose comme des flamants,

Roses Fleurs.

La nature exulte

Moi, je cris de joie.

Ma fille avec moi.

Alors nous avons sorti nos aquarelles

car nous souhaitons que ces images restent éternelles.

Je vous présente l’arbre de ma fille. Je le trouve magnifique

Si vous souhaitez réaliser le vôtre, elle a préparé un tutoriel pour vous unique.

Ce n’est pas compliqué.

D’ailleurs, peindre la beauté n’est jamais compliqué.

Il faut juste se laisser aller.

Laisser les couleurs s’exprimer.

l’arbre de ma fille


Ma fille vous montre comment peindre un arbre de printemps en 4 petites étapes 🙂

pleinair.jpg

peindre en plein-air

Le soleil est de retour et j’en profite.

Autant qu’il est possible d’en profiter, en ces temps difficiles.

Hier j’ai peint dans mon parc, sous mon arbre.

L’approche est complétement différente en plein-air. Je n’ai pas peint dans l’ordre habituel, (d’abord, le visage, puis les cheveux, puis le cou…) En fait, en plein-air, on ne peut faire usage du sèche-cheveux pour accélérer le séchage, comme je le fais à la maison. J’ai donc à chaque fois attendu que des parties humides sèchent, et me suis attaquée aux parties non peintes.

Ce qui change avec le plein-air, c’est la nature environnante, le bruit des enfants qui jouent, la beauté du ciel, des arbres, le cri des oiseaux (lorsqu’ils ne sont pas couverts par ceux des enfants), le temps, l’ombre.

Et puis, le temps passe sans qu’on ne s’en rende compte. A la fin de la séance, ma fille m’a rejoint et s’est assise à côté de moi. La prochaine fois, elle viendra elle aussi avec ses aquarelles, m’a-t-elle dit. Elle a bien du constater que peindre en plein-air me rendait heureuse comme la dame de l’image.

peindre en plein-air Cliquez pour tweeter
wp-1615840141704.jpg

La clé du bonheur

J’aime La Nature,

Et sa belle parure

qui change avec le temps.

La Nature accueillit mon cri

lorsque je naquis

Elle chanta à son tour:

« Une nouvelle amie voit le jour! »

La Nature est ma deuxième mère.

Comme la première,

elle essuie mes larmes

et transforme grâce à ses armes

mes élans de tristesse

en moment d’allégresse.

Comment faire pour te ressembler, lui-ai demandé?

Comment faire pour vivre dans l’abondance comme toi?, l’ai-je questionné.

Quel est ton secret? Dis le moi, l’ai-je supplié?

Je suis conscient que tout le monde ne m’aime pas autant que toi.

m’a-t-elle simplement répondu.

Mais sais-tu quoi?

je ne m’en inquiète pas,

je ne m’en soucie pas.

je ne doute pas .

Parce qu’il y a tant de beauté autour de moi.

Voici mon secret, Venessa

Serre le bien fort dans ton cœur.

Crois-moi, c’est la clé du bonheur.


Partager si vous aimez 🙂

La clé du bonheur Cliquez pour tweeter
wp-1614318866497.jpg

Prêt pour le printemps

–Ah Ah Ah !

Quand je te disais que cette période de froid n’étais que temporaire…

C’est à notre tour maintenant !

Oui, laissez-nous de l’espace.

Nous reprenons notre place.

Nous nous faisons beaux.

Nous redevenons joyeux!

Ouvre grand les yeux !

Apprête tes aquarelles et tes pinceaux

et bien sûr un peu d’eau.

Je te laisse le choix des couleurs.

je suis certain que tu réussiras à nous rendre honneur.

et à retranscrire notre valeur.

Voici venu le temps où,

nos branches se développeront

Et nos feuilles abonderont.

tu n’auras pas de coup de soleil

mais que de l’ombre pour ton inspiration.

Alors Venessa, seras-tu fidèle à notre beauté?

je l’ai toujours été, lui ai-je répliqué

En hiver, je te voyais en bleu.

Quelles que soient les saisons, tu seras toujours unique à mes yeux.

Partagez si vous aimer 🙂

Prêt pour le printemps Cliquez pour tweeter

plantes.jpg

Cultiver son jardin

aquarelle de mon carnet de dessin

Lorsqu’elle m’a confié ses plantes, elles étaient presque mortes.

Elle m’a expliqué qu’elle n’a pas la main verte et que de toute façon,

Elle était trop occupée

Elle n’avait jamais eu le temps de prendre soin de son jardin.

j’ai souri sans oser lui avouer que moi,

je ne cessais de m’occuper du mien.

J’y travaillais le jour.

et montais la garde la nuit.

j’ai pris ses plantes mourantes et les ai accueillies,

comme je le fais avec les miennes.

Bienvenue leur ai-je dit! N’ayez crainte. Ici, vous reprendrez vie…

j’ai commencé par leurs racines, et les ai nettoyées.

J’ai enlevé leur vieille terre et l’ai remplacée par celle de mon jardin, plus fertile.

J’ai coupé leurs feuilles jaunies, pour qu’il en pousse de nouvelles.

Je les ai exposées à la lumière, pour qu’elles puissent voir celle à l’interieur d’elles.

Puis leur ai donné de l’eau, pour qu’elles ne manquent de rien.

Elles étaient pour moi importantes, comme toutes mes autres plantes.

j’ai veillé sur elles, j’ai été patiente et surtout bienveillante.

« Prenez tout votre temps et ayez confiance !  »

Tous les jours , Je les encourageais.

Tous les jours, Je traquais les mauvaises herbes.

Tous les jours, je les félicitais.

Ainsi, des petites feuilles ont fait leur apparition.

Mes plantes ont grandi au point de faire des petits.

C’est avec l’un deux que j’ai revu mon amie.

Voici le bébé d’une de tes plantes, lui ai-je annoncé.

Elles sont en parfaite santé.

il est temps que je prenne le temps, m’a-t-elle simplement confié.

et que je retourne dans mon jardin

pour en prendre soin.



Partager si vous aimez 🙂

Cultiver son jardin Cliquez pour tweeter

watercolor123.jpg

Notre mélodie du bonheur

Aquarelle dans mon carnet de ssin

Il ma dit qu’il arriverait dans quelques mois!

Mais avant, il y aurait de la neige et du froid.

il m’a dit qu’il viendrait avec des fleurs et du soleil

et que cela fera la joie des abeilles.

Il m’a dit qu’en sa présence, des hirondelles chanteront

et que des jardins fleuriront….

Quelle joie que tu arrives enfin! lui ai-je dit à mon tour.

je t’ai tant attendu

je t’ai tant voulu

je t’ai tant rêvé

Seule devant ma cheminée.

Me dis-tu que mon rêve sera réalité?

Et qu’enfin tu seras à mes côtés?

Me dis-tu que je te tiendrai la main?

Et que dorénavant, tu n’auras plus peur de rien?

Heureuse je ne le serai que davantage,

puisque qu’en t’attendant, j’avais choisi de l’être,

avant de t’offrir ma vie en partage.

Bientôt, nous unirons nos voix

et nous chanterons par tout temps,

notre mélodie du bonheur.



Bienvenue chez artbyvenessayatch.com !

En guise de cadeau, Je vous offre une de mes aquarelles en exclusivité.

Et vous resterez informé.e de mon activité artistique.

C'est pour vous!

Partagez si vous aimez 😊

Waiting in happiness Cliquez pour tweeter

colourfulbird.jpg

Colorful Bird

Aquarelle sur mon carnet de dessin

Mon pelage est si riche que j’en attire l’attention.

Qui a eu l’idée de me doter de toutes ces couleurs?

Qui est-Il? A quoi pensait-Il?

À mon Créateur, je n’ai jamais pu donner un nom.

mais je Le visualise artiste pour avoir eu une telle inspiration.

je L’imagine patient, pour m’avoir créé avec tant de perfection.

Et malicieux lorsqu’Il m’a soufflé:

 » Cela te donnera des ailes de te trouver beau! »

Et je vous assure qu’en appliquant son conseil,

je n’ai jamais volé aussi haut!



Bienvenue chez artbyvenessayatch.com !

En guise de cadeau, Je vous offre une de mes aquarelles en exclusivité.

Et vous resterez informé.e de mon activité artistique.

C'est pour vous!

Partager si vous aimez -:)

Colorful Bird Cliquez pour tweeter

Ma newsletter,

Pour en connaitre davantage sur mes coulisses et les collections à venir...

Mon arbre d'hiver

Arbre d’hiver

Les beaux temps reviennent et l’envie de sortir pour de longues promenades aussi.

En été, j’ai l’habitude de passer mes après-midis dans un parc tout près de chez moi, couchée sur une vieille couette , sous un arbre.

Toujours le même.

je profite de son immensité rassurante et de l’ombre que me renvoient ses feuilles. J’ai toujours un livre avec moi sous cet arbre.Parfois je m’y endors, et je suis réveillée par mes enfants qui me rejoignent au parc,.

Sous cet arbre, nous pique-niquons souvent. Nous ne voyons pas le temps passer.

En automne, cet arbre vire au jaune au rouge et au marron. Quelle beauté!

En hiver, ses branches sont nues. Mais il reste toujours debout malgré tout, imposant, en dépit du froid glacial. Lorsque je le vois, il semble me rassurer et d’un sourire me dire: « Venessa, ne t’inquiète pas pour moi, l’hiver est temporaire. j’en ressors toujours plus fort et tu verras, je refleurirai de nouveau. Et toi et moi, nous nous retrouverons. »

J’ai pensé à cet arbre lorsque j’ai peint cette aquarelle. Je l’ai voulu bleu malgré l’hiver, car quelles que soient les saisons, il reste magnifique à mes yeux.

Mon arbre d’hiver


Partagez si vous aimez 🙂

Arbre d'hiver – Venessa Yatch Cliquez pour tweeter

Ma newsletter,

Pour en connaitre davantage sur mes coulisses et les collections à venir...